Interview : Pierre Mathuriau revient sur ses 11 saisons avec l’ASM

Interview : Pierre Mathuriau revient sur ses 11 saisons avec l’ASM

Après 11 saisons en Fédérale 1 sous le maillot mâconnais, Pierre Mathuriau quitte l’ASM. “Pépite”, de son surnom, revient sur sa carrière en bleu et rouge dans cet entretien réalisé quelques jours avant la fin de la saison 2020/2021, malheureusement annulée à cause du contexte sanitaire.
  • Comment es-tu arrivé à l’ASM en 2010 ?
Je suis arrivé à l’ASM sur un coup de chance. Je sortais d’une saison avec mon club formateur de Cluny et à ce moment-là Mâcon montait en Fédérale 1. Le coach à l’époque cherchait des joueurs et des jeunes issus de Mâcon. Les coachs de Mâcon m’ont contacté pour venir m’entraîner avec la Fédérale 1, je suis venu mais moi je pensais pas gagner ma place en équipe 1. J’ai fait un match, deux matchs puis ça s’est bien goupillé pour moi. À cette époque j’avais 20 ans et aucune expérience devant moi. J’ai suivi les conseils des pros et des anciens et ça m’a beaucoup aidé. Puis les saisons se sont enchaînées à une vitesse incroyable !

 

  • Quel est ton meilleur souvenir sous le maillot mâconnais ?
Beaucoup de gens vont penser que c’est le titre de champion en 2019, même si ça reste un moment que je n’oublierai jamais, mais ce que je retiens, c’est au-delà du rugby. Je retiens surtout les relations, les rencontres et les amitiés fortes que l’on se créer dans l’équipe. Je retiens plus le côté humain que le côté sportif. Tu touches différentes cultures, des façons différentes d’aborder les matchs, et je trouve ça incroyable. J’ai joué avec des joueurs du sud, des mecs des îles, des anglais, des sudafs…Tout ce qui tourne autour du rugby, c’est ça que je garderai le plus en tête.

 

  • Et ton pire souvenir ? 
Je n’ai pas qu’un pire souvenir, mais j’en ai plusieurs. Forcément ça va être des défaites. Un derby perdu contre Châlon-sur-Saône, et aussi le fait de n’avoir jamais gagné contre Bourg-en-Bresse. Et puis je dirai aussi la finale de 2017 lors de la finale du Trophée Jean Prat. Finir une saison sur une note négative c’est ce qu’il y a de pire. Malgré ces moments difficiles à encaisser, je retiens uniquement le positif aujourd’hui !

 

  • Si tu devais en citer deux, quels sont les joueurs qui t’ont le plus marqués à l’ASM ?
Techniquement, je dirai Adil Achahbar que je trouvais vraiment au-dessus de tout le monde. Après je pense aussi au capitaine actuel Pierre Birembaut qui est un monstre de régularité, ça fait 10 ans qu’il est là et qu’il est toujours au top niveau. Aujourd’hui, c’est vraiment lui qui symbolise l’ASM, que ce soit en dehors et sur le terrain. J’ai cité eux deux mais j’aurais pu en citer beaucoup plus avec tous ceux que j’ai croisé durant mon parcours à l’ASM…

 

  • Si tu devais retenir une seule de tes 11 saisons à Mâcon, laquelle choisirais-tu ?
Malheureusement je pense tout de suite à la saison actuelle (2020/2021) parce qu’on vit une situation hors norme, dans le mauvais sens du terme. Sinon, plus positivement je dirai la saison 2018/2019 avec le titre de champion à la fin c’était incroyable. On avait fait une saison plutôt moyenne et lorsque nous sommes arrivés en phase finale on a été monstrueux. Personne ne nous attendait et au final on remporte le titre. Émotionnellement et sportivement c’est juste fabuleux de remporter un titre.